Les contes de la Tanière

Cette semaine 4 événements aux Contes de la Tanière :Il y a des nouveautés cette année: les contes sont oui,  le mercredi à 19 heures 30, les soirées débutent toujours par une ou deux chanson, des bouchées vont seront servies, gracieuseté de Miss Fox lors de chaque Tanières chez Art Focus. Je cuisine, je cuisine.

LES CONTES DE LA TANIÈRE SAISON 2014 2015

Mercredi 24 SEPTEMBRE YVES ROBITAILLE   

Kwaïdan, Contes fantastiques du Japon

Adapté du recueil Kwaidan de Yakumo Koizumi (Lafcadio Hearn), que l’auteur présente comme des histoires de choses étranges,ce spectacles vous fera voyager dans un univers fantastique. Étranges eneffet l’histoire de ce condamné à mort qui promet de se venger ou celles de la rencontre de deux bûcherons avec la Yuki Ona (la Dame des neiges), des Rokuro Kubi ou du musicien «Oichi sansoreilles». Atmosphères où le poétique s’allie parfois à la cruauté.

Yves Robitaille fait partie de la première cohorte qui a créé les Dimanches du conte en 1998. Depuis, ilpromène ses histoires un peu partout au Québec et au Canada, en français et en anglais. Il est un desmembres  fondateurs  du  collectif  des  Semeurs  de  contes  qui  ont  marché  de  Montréal  à  Québec  pourpartager  leurs  histoires  dans  les  villes  et  villages.  Depuis  plus  de  10  ans,il  anime  «Aux  portes  duconte», une émission radiophonique consacrée au conte sur les ondes de CIBL FM 101,5 à Montréal(www.cibl1015.com). Il a aussi créé, avec des collègues divers événements, dont le Balai des conteurs(avec Carine Kasparian et André Morin) qui présente sur une base mensuelle des soirées à la Galerie La Récréation. http://youtu.be/kASr2umRwjU

Première partie Marie-Christine Trahan    

 Ogaloussa

Un homme part chasser dans la forêt et ne revient pas. Sa femme et ses 6 fils l’ont-ils oublié? Un conte où il est question de filiation, de vie et de mort, et de l’importance de maintenir vivante la mémoire des disparus.

Au tout début, il y a eu les mots et l’imaginaire déployé. Puis, l’ailleurs, la liberté et les chemins de traverse. Au détour d’un sentier, serait apparu le conte : un don, un trésor, un fétiche. Maintenant, et à l’avenir, habiter le corps d’une conteuse comme une manière d’être au monde, comme une façon d’aller à la rencontre de soi et des autres.Marie-Christine Trahan          À vos papilles…Conte accompagné d’orchidées salées    (Bouchées offertes)

ART FOCUS 94 RUE KING O. Sherbrooke 819 791-3973 WWW.ARTFOCUS.TV

19 HEURES 30 CONTRIBUTION VOLONTAIRE SUGGÉRÉE $10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s