La dame de pierre de Saint Pierre

Elle était là, muette et pourtant éloquente. Une très belle femme dont la tête, le cou, le buste semblaient vouloir s’arracher de la muraille. Je me suis retrouvée interdite devant elle, seule et impressionnée par sa beauté. Je lui ai fait la prière muette de la faire naitre dans le monde matériel de manière immatérielle, de trouver son nom, son âge, de parcourir le fil de sa vie, de relater sa mort. Et j’ai posé ma main sur ce fragment d’éternité que j’avais omis de visiter il y a de cela 40 ans et des poussières. Poussière tu es et poussière tu redeviendras. De la bible, je ne me rappelle que peu de chose, j’étais allergique aux leçon de catéchisme, ma maman pour me les faire apprendre, accrochait mon petit frère, les lui lisait, et lui les ânonnaient sagement. Et moi, au lieu de me stimuler à les apprendre, je m’enfuyais en disant Bon parfait, parfait! Qu’il les apprennent pour moi. La carotte et le bâton n’ont jamais vraiment eu de prise sur moi: la carotte: l’orgueil d’être meilleure que mon petit frère, le bâton: être punie par Dieu pour ne pas avoir appris ses leçons. C’était 4 ans avant que je devienne complètement athée. Ce qui m’est advenu à 10 ans. Quand j’ai appris que le pape était dit infaillible !! Infaillible??? Non mais, ça va pas la tête??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s