Dossier de presse 1995 1996 1997

 

Le Bal des Innocents, 1995, 1996, 1997
Le Guide Mont-Royal, mardi le 22 octobre 1996.
Par Julie Leduc

Mamz’elle Claude Hamel chante Plume Latraverse
Un spectacle tout en douceur!
Depuis le début du mois d’octobre on peut découvrir le visage caché de Plume Latraverse par le biais du tour de chant Le Bal des Innocents que présente Mamz’elle Claude Hamel au bistro Fauche Le Vent. Un spectacle inespéré et inattendu composé des chansons méconnues de l’artiste empreintes de poésie et de tendresse où il est question de l’enfance, de l’amitié et de l’amour.

 » Ce qu’il y a dans les chansons de plume c’est une sensibilité qui ressemble à la mienne, indique Claude Hamel.
Quand vient le temps d’exprimer l’essence même des Québécois, de nous dire dans ce que nous avons de meilleur et de pire, c’est dans l’œuvre de plume La traverse qu’il faut puiser « .
La chanteuse s’est manifestement bien approprié les textes de Plume qu’elle nous livre avec élégance de sa voix douce et chaude.
Pour ajouter à l’originalité de sa prestation, elle s’accompagne elle-même à la trompette.
Avec André Lépine au piano  » le seul pianiste à jouer du Plume comme du Debussy ! « ,
tous les éléments sont en place pour un dépaysement total dans cet univers inédit de Plume Latraverse. Celle qui a fait ses classes avec la formation féminine Les Wondeur Brass, dans les années ’80, a choisi de devenir interprète plutôt que de poursuivre son travail
d’auteur compositeur interprète :  » Écrire, composer et chanter, c’est un métier complexe et puis je n’avais pas assez de recul, pas assez d’expérience de vie où puiser, explique Mamz’elle Claude Hamel. J’ai donc décidé de me consacrer à l’interprétation de textes immortels, des perles de la chanson qui disent exactement ce que je cherche à exprimer…des véhicules construits, travaillés, fignolés et porteurs des émotions que je veux communiquer.  » Et avec ce tour de chant, elle réussit parfaitement à faire passer l’émotion en plus de nous faire découvrir la profondeur et la richesse insoupçonnées des textes de l’auteur musicien.
Quand le spectacle finit, on reste surpris et on aurait envie d’étirer le temps. Le temps de savourer les textes, le temps de saisir l’écho des paroles et le temps d’applaudir plus longuement.

Pour découvrir les plus belles chansons de Plume Latraverse avec Mamz’elle Claude Hamel, voix et trompette, Le bal des Innocents.–

 

Saint-Jérome, L’annonceur, mercredi le 10 juillet 1996
Par Gaston Boucher

Claude Hamel, une interprète intimiste et communicatrice.
Encore une fois, sûrement à cause de son grand âge, M ère Nature a boudé le deuxième concert-Promenade qui mettait en vedette  » Mamz’elle Claude Hamel  » dans un récital consacré à des œuvres de Plume Latraverse.
Comme il fallait s’y attendre, ce deuxième concert a, une fois de plus, rempli la salle Antony-Lessard du Vieux Palais.

Accompagnée au piano et s’accompagnant elle-même à la trompette durant les interludes, Claude Hamel livre l’œuvre de Plume Latraverse avec une maîtrise étonnante et pour le moins convaincante. En même temps le public découvre une artiste très intimiste et communicatrice et un auteur musicien dont il était peut-être loin de soupçonner la profondeur et l’étendue de la poésie.
En ce qui concerne le public en général, Plume Latraverse est surtout connu et apprécié par ses le biais de certaines chansons  » brusques  » et quelque peu mordantes.
Le  » Bal des Innocents  » présenté dimanche soir par Claude Hamel nous a fait découvrir beaucoup d’autres volets de l’art du chansonnier québécois : un certain humour parfois grinçant mais souvent empreint d’une tendresse subite et combien valorisante.
Malgré des qualités indéniables, un récital de Claude Hamel n’a rien de huppé en ce sens qu’il va rejoindre sans artifices les auditeurs. D’ailleurs, les présentations de l’artiste, qui précèdent chacune des pièces sont marquées de cette simplicité que l’on pourrait qualifier d’intime… d’ailleurs très bien servie par la voix chaleureuse le l’interprète.
 » Le Bal des Innocents  » dirigée par  » Mamz’elle Claude Hamel « , un plus dans la série des Concerts-Promenade du présent Festival d’Été de la Rivière du Nord…
Dommage que la non-collaboration de la météo ait privé une grande partie de l’auditoire habituel des présentations extérieures, de cette agréable découverte…

 

Affiches et photos

 


photo : Raymonde Bergeron

photo : Raymonde Bergeron

photo : Raymonde Bergeron

 

 

 

 

Aucun résultat

Contenu Introuvable. Voulez-vous lancer une recherche?